Le Danger des Céréales!

Trois bonnes raisons d’éviter les céréales et les légumineuses

Publié le 27 avril 2012Sylvain

L’article précédent traitant des grains de raisins a été écrit pour souligner l’existence de mécanismes de défense des plantes : pour une plante, protéger les graines est un enjeu primordial puisque la survie de l’espèce est en jeu.

Les céréales et les légumineuses (soja, pois, lentilles, haricots, etc.) se protègent en produisant au cœur de leurs graines des composées chimiques destinés à rendre difficile la digestion de leurs graines pour les animaux : après tout, si vous mangez quelque chose qui vous rend malade, il y a de fortes chances que vous n’y reveniez pas !

Dans la suite nous verrons en détail les trois poisons que les céréales et les légumineuses produisent pour se défendre.

1. Le gluten

Le gluten est un mélange de protéines que l’on trouve uniquement dans certaines céréales(principalement le blé, le seigle et l’orge). Son nom vient du latin gluten qui veut dire « colle » (autrefois on se servait du gluten contenu dans la farine pour faire de la colle à papier peint),

Lorsqu’une personne boit ou mange un aliment contenant du gluten, cette protéine déclenche une réaction qui irrite le petit intestin.

La consommation de gluten a été associée à de nombreux problèmes de santé tel l’ostéoporose, certains cancers, la sclérose en plaques, les migraines, … la liste est longue mais pour faire simple: de plus en plus d’études pointent du doigt le gluten, et il est très souvent cité comme cause des maladies auto-immunes (maladies où le système immunitaire s’attaque à l’organisme).

Les cas les plus extrêmes de sensibilité au gluten sont les malades atteints de la maladie cœliaque. Toutefois beaucoup d’entre nous sont sensibles au gluten et l’ignorentprobablement: des études ont montré qu’un tiers de la population réagit au gluten (réaction inflammatoire détectable).

En conclusion, chacun devrait faire l’essai d’une alimentation sans gluten et ainsi mesurer son degré de sensibilité au gluten.

Jean-Lou du site Green Escape à écrit une série d’articles sur le gluten, que je vous invite à lire.

2. Les phytates

L’une de mes lectures favorites à l’heure du petit-déjeuner (à l’époque où je ne mangeais pas paléo bien sûr) étaient les boites de céréales. Toutes ces vitamines, ces minéraux, quel cadeau je faisais à mon organisme !

Par contre, une chose n’était pas marquée sur ces emballage : la concentration en phytates.

Que sont les phytates (ou acide phytique)?

Ce sont des anti-nutriments, c’est à dire des composés qui s’associent aux nutriments et empêchent leur assimilation par l’organisme.

Les marchands de céréales de petit-déjeuner ne sont pas des menteurs: il est vrai que leur produit contient des vitamines et des minéraux. Mais quelle fraction sera réellement assimilée par votre organisme ? Ce n’est pas précisé sur le paquet…

Note: les phytates ne sont pas propres aux céréales et aux légumineuses, puisqu’on les retrouve aussi dans les oléagineux (amandes, noix de cajou, etc…).

3. Les lectines

Les lectines, présentes dans les céréales et les légumineuses, sont des protéines qui ont la capacité de se lier aux cellules de l’organisme et en affecter le fonctionnement.

Elles abîment la paroi intestinale et la rendent perméable, ce qui a deux conséquences fâcheuses:

  • De nombreuses toxines se retrouvent dans notre système, au lieu d’être évacuées par les intestins
  • Les lectines elle-même se baladent dans tout l’organisme et se lient aux cellules, favorisant l’inflammation. A terme elles sont une cause connue des maladies auto-immunes (en s’attaquant aux lectines, le corps s’attaque à ses propres cellules).

Bref, un autre poison que vous préféreriez éviter.

Comment éviter de consommer ces poisons ?

La méthode la plus sûre est certainement d’éviter les céréales et les légumineuses, comme le suggère le régime paléo.

Si vous tenez toutefois à consommer des légumineuses, il est possible de réduire la concentration en phytates en faisant fermenter ou germer les graines avant de les consommer (c’est aussi une bonne idée si vous consommez des oléagineux).

A noter que les lectines résistent à ces procédés, l’idéal étant donc de garder une consommation exceptionnelle.

Crédit photo: photophoto

Source:  http://experience-paleo.fr/blog/paleo-gluten-phytates-lectines/

SHARE
Anne-Laure Tessonneau travaille sur l'hygiène vitale, l'éducation alternative, la psychologie et les entretiens naturopathiques depuis plus de 10 ans. Après avoir vécu et appris dans différents pays, en Asie, en Europe ainsi qu'aux Caraïbes, Anne-Laure vous fait partager son engouement pour une vie plus saine et sereine. Basée sur Paris, elle consulte en cabinet, à domicile et en ligne. Fondatrice du blog lasanteetlesplantes.com, elle est également auteure de différents articles publiés sur des sites de santé comme Greenweez (Weezlife), ainsi que d'un livre sur les soins naturels de l'enfant.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here