OGM, Destruction de l’Humanité!

La contamination des filières NON-OGM par les filières OGM est un grave problème de destruction massive pour notre agriculture traditionnelle et cela sur une échelle mondiale. Plusieurs études démontrent que les agricultures NON-OGM comportent au moins un gène modifié de par sa contamination.

Cette contamination s’effectue naturellement, par le vent, la pollinisation  des insectes, les transports des produits, des machines agricoles, la contamination des sols, de la nappe phréatique… Il en est fini de l’agriculture traditionnelle ou Bio. La pollution OGM a pris place sur notre Belle Bleue.

Les enjeux pour l’environnement sont fondamentaux. Les OGM résistent aux herbicides comme le Rond-up, qui est très puisant, ce qui favorise son utilisation sur les mauvaises herbes par les agriculteurs OGM, sans abîmer leur culture. En entraînant par la même occasion et sans le moindre soucis de leur part, une pollution de masse des sols et de nos nappes phréatiques.

Il y a également les OGM qui produisent leur propre insecticide(MON810) qui entraine avec eux la disparition de certaines espèces, comme les papillons, les abeilles et les coccinelles… Cela change aussi la résistance des autres insectes qui se trouvent en contact avec ces OGM.

La nature a créé différentes espèces pour une bonne raison. Le cycle de la vie pour chaque plante, chaque molécule de Terre, chaque espèce, joue un rôle décisif pour le bon fonctionnement de la planète et la protection de celle-ci. La transformation génétique infligée par l’homme le fait courir à sa perte.  Le problème est que même si vous êtes partisans de la santé et de la protection de notre planète, que vous soyez contre les multinationales, on vous force néanmoins à participer au génocide planétaire, par la contamination générale de votre alimentation.

ogm dangerLes multinationales empêchent la population de cultiver sans OGM par la contamination des cultures, des champs, des sols, de l’eau. Il n’y a donc pas de choix possibles. Il n’y a pas de dialogue possible avec ces “usines de destruction”.

Les risques sur la santé sont multiples. Bien sûr ils ne sont pas tous étudiés correctement, ni publiés au grand public.

Commençons par les allergies:

Comme nous le savons, elles sont de plus en plus présentes. Surtout les allergies alimentaires. Les OGM entraînent une multiplication de gênes allergènes(protéines), ce qui multiplie les allergies alimentaires pour les aliments contenants des OGM et également ceux qui n’en contiennent pas officiellement, mais qui sont contaminés.

Dégradation de la santé par une résistance aux antibiotiques: 

Il y a un risque certain de transmission par l’alimentation des gênes résistants aux antibiotiques dans le corps humain ainsi que chez l’animal. Ce qui rendrait l’homme et l’animal résistants aux antibiotiques. Je vous laisse imaginer la suite…

Une étude du Professeur Gilles-Eric Séralini, a démontré que chez des rats nourris au maïs (MON863), plusieurs anomalies étaient développées. Anomalies du foie, des reins et du sang.

Une menace à l’échelle planétaire:

Une culture OGM a moins de rendement qu’une culture traditionnelle, ce qui n’a donc aucun bénéfice, sauf celui de polluer notre planète avec pour seul bénéfice une résistance chimique.

La destruction de l’agriculture traditionnelle par les multinationales, principalement MONSANTO, se produit au grand jour et en toute impunité.

Par l’appropriation des graines, des engrais et des pesticides, Monsanto va rendre l’agritculture traditionnelle punissable par la loi.

On ne pourra plus faire son propre potager! L’achat de graines MONSANTO va devenir obligatoire, ce qui fera pousser des fruits et légumes stériles afin de dépendre de cette firme par l’achat de leur graines. Ce qui est déjà pratiqué.

Nous ne pouvons pas laisser les multinationales prendre possession de l’Humanité.

Sauvons nos enfants et leur descendance. Protégeons la nature au lieu de l’abandonner et de la détruire. Réveillez-vous, ouvrez les yeux!

Il suffit de ne plus acheter, ne plus consommer, BOYCOTTER, à l’échelle de chacun, pour ne plus produire.

“Les surfaces cultivées OGM, représentent en 2011, selon l’ISAAA, 160 millions d’hectares, prés de 50% dans les pays en développement. 160 milliards de dollars en 2011 sur le produit final, comme le soja, le maïs, le coton…et 13,2 milliards de fabrication artificielle d’un génome préexistant”. (source: wikipédia)

Anne-laure Tessonneau

SHARE
Anne-Laure Tessonneau travaille sur l'hygiène vitale, l'éducation alternative, la psychologie et les entretiens naturopathiques depuis plus de 10 ans. Après avoir vécu et appris dans différents pays, en Asie, en Europe ainsi qu'aux Caraïbes, Anne-Laure vous fait partager son engouement pour une vie plus saine et sereine. Basée sur Paris, elle consulte en cabinet, à domicile et en ligne. Fondatrice du blog lasanteetlesplantes.com, elle est également auteure de différents articles publiés sur des sites de santé comme Greenweez (Weezlife), ainsi que d'un livre sur les soins naturels de l'enfant.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here